Les chutes liées au sport ou à une activité de loisir sont courantes chez les adolescents et les préadolescents.

Les chutes et les collisions liées à un sport ou une activité de loisir sont la première cause d’hospitalisation pour blessure chez les Canadiens et Canadiennes de moins de 20 ans. Afin d’éviter les blessures liées aux chutes, il s’agit d’utiliser le bon équipement, de prendre certaines précautions et de suivre les règles.

Les activités qui comportent un risque plus élevé de chute incluent :

  • La bicyclette
  • Le patin à roues alignées, la planche à roulettes et la trottinette
  • Le hockey
  • Le patin sur glace
  • Le ski alpin
  • La planche à neige
  • Les trampolines

Au Canada, la bicyclette est la première cause de blessure liée au sport ou au loisir.

La bicyclette

Les fractures (32 %) et les blessures à la tête (14 %) sont les blessures les plus fréquentes liées à la bicyclette. Lorsque vous faites de la bicyclette, vous et votre famille devriez :

  • Porter un casque à chaque fois, même si vous vous promenez seulement sur votre rue ou si vous allez au parc. Un casque bien ajusté peut réduire le risque d’une blessure à la tête de 85-88 %.
  • Assurez-vous que votre casque est conforme aux normes de sécurité de la CPSC, de la CSA, de l’ASTM ou de Snell.
  • Si vous êtes parent, vous devriez toujours porter un casque pour faire de la bicyclette. Vous êtes important pour votre famille et vous devez vous protéger. En outre, vous êtes un grand modèle pour vos enfants.
  • Portez vos casques convenablement et bouclez toujours les courroies. Suivez la règle 2-V-1 : seulement 2 doigts entre les sourcils et le casque, les courroies en forme de V autour des oreilles, et seulement 1 doigt entre le menton et la courroie du menton.
  • Connaissez le code de la route tel que les signaux manuels, l’utilisation des voies réservées aux cyclistes et faire la bicyclette dans la circulation.
  • Portez des vêtements de couleurs vives et réfléchissantes pour que les autres conducteurs puissent vous voir.
  • N’oubliez pas que les jeunes enfants doivent toujours faire de la bicyclette avec un parent. Avant l’âge de 9 ans, la majorité des enfants n’ont ni la maturité, ni l’aptitude pour faire de la bicyclette seuls sur les routes.

Le patin à roues alignées, la planche à roulettes et la trottinette

Les bras cassés et les foulures/entorses à la suite d’une chute sont les blessures les plus fréquentes liées au patin à roues alignées, à la planche à roulettes et à la trottinette.

Lorsque vous faites du patin à roues alignées, de la planche à roulettes ou de la trottinette, vous devriez :

  • Choisir le casque qui convient à l’activité. Les casques de cycliste conviennent à la bicyclette, à la trottinette et au patin à roues alignées; les casques de planche à roulettes conviennent aux trucs sur patin à roues alignées et à la planche à roulettes. Les casques multisports sont conçus pour plusieurs activités.
  • Porter votre casque convenablement et boucler toujours les courroies. Suivez la règle 2-V-1 : seulement 2 doigts entre les sourcils et le casque, les courroies en forme de V autour des oreilles, et seulement 1 doigt entre le menton et la courroie du menton.
  • Porter des serre-poignets afin de protéger le poignet ou l’avant-bras si vous tombez en faisant du patin à roues alignées ou de la planche à roulettes. Ne portez pas de serre-poignets à trottinette puisque vous devez bouger les poignets pour contrôler le guidon.
  • Les parents doivent toujours surveiller les enfants âgés de 5 à 10 ans.
  • Les enfants de moins de 5 ans ne devraient pas utiliser une planche à roulettes puisqu’ils n’ont ni la maturité, ni l’aptitude pour en faire.
  • Rouler dans un endroit sûr, sur une surface égale et loin de la circulation. Faites les trucs dans les planchodromes, n’utilisez pas de rampes maison. Ne roulez pas la nuit ni par temps pluvieux.
  • Porter des chaussures fermées à semelle antidérapante. Ne portez pas d’écouteurs et ne vous accrochez pas à une bicyclette, un autobus ou une voiture en mouvement.

I

Le hockey est l’activité d’hiver qui occasionne le plus grand nombre de visites au service d’urgence des enfants et des adolescents.

Le hockey et le patin sur glace

Les blessures pendant une partie de hockey se produisent à la suite de chutes ou de collisions avec d’autres joueurs, les bandes de la patinoire, les bâtons ou la rondelle. Une grande gamme de blessures se produisent pendant une partie de hockey. Les blessures à la tête et au cou sont les plus graves (13 %) et les fractures sont les plus fréquentes (24 %).

Lorsque vous patinez sur la glace ou que vous jouez au hockey :

  • Portez toujours un casque de hockey certifié par la CSA.
  • Les joueurs de hockey devraient porter un casque muni d’un masque, un protège-dents, des gants, des coudières, des protège-tibia et des épaulières.
  • Assurez-vous que vos patins sont confortables et qu’ils soutiennent bien les chevilles.
  • Quand vous faites du patinage libre, patinez dans la même direction que tous les autres.
  • Surveillez les jeunes enfants et assurez-vous qu’ils ont un bon soutien, soit en vous tenant par la main, soit en s’appuyant contre les bandes de la patinoire.
  • Un adulte devrait toujours vérifier l’épaisseur de la glace d’une patinoire sur lac ou étang avant d’aller patiner dessus. La glace devrait être 10 cm (4 pouces) d’épaisseur si vous patinez seul ou 20 cm (8 pouces) d’épaisseur pour une fête ou des jeux de patinage. Restez loin de la glace près d’eau libre.

Le ski et la planche à neige

La majorité des blessures et des décès occasionnés pendant le ski ou la planche à neige sont causés par une collision avec un arbre ou le remonte-pentes.

Les skieurs se blessent le plus souvent à la suite d’une collision, tandis que les planchistes se blessent le plus souvent à la suite d’une chute. Les planchistes se blessent fréquemment aux poignets en tombant et les skieurs se blessent fréquemment aux jambes, en particulier aux genoux. L’incidence de blessures à la tête et au cou est plus élevée dans ces sports et ces blessures peuvent causer la mort ou une invalidité permanente.

La Société canadienne de pédiatrie recommande les conseils suivants quand vous faites du ski ou de la planche à neige :

  • Portez un casque protecteur et des lunettes protectrices pour le ski et la planche à neige.
  • Portez des serre-poignets quand vous faites de la planche à neige.
  • Assurez-vous que tout l’équipement est bien ajusté et qu’il vous fait convenablement, en particulier les fixations.
  • Suivez des cours et exercez-vous sur les pistes faciles avant d’emprunter les pistes plus difficiles. Surveillez vos enfants et choisissez une piste qui convient à leurs capacités.
  • Connaissez Le code de conduite du skieur alpin et suivez les précautions recommandées.

 

La Société canadienne de pédiatrie décourage fortement l’utilisation d’un trampoline à la maison.

Une chute d’un trampoline peut causer de très graves blessures telles que des fractures, des dislocations et des blessures à la tête et au cou. Les culbutes et les sauts périlleux sur un trampoline constituent les causes les plus fréquentes des blessures au cou : bon nombre de ces blessures sont graves et permanentes.

Si vous choisissez d’utiliser un trampoline, bien que cela soit déconseillé:

  • Placez le trampoline sur le sol, sur une surface égale, dans un endroit ouvert et dégagé.
  • Prévoyez un revêtement de surface protecteur adéquat autour du trampoline, un revêtement de surface en bon état et placé correctement.
  • Faites régulièrement l’inspection du revêtement de surface protecteur et de l’enceinte en filet, et remplacez immédiatement toutes les pièces endommagées. On ne doit pas utiliser le trampoline avant que les pièces endommagées aient été remplacées.
  • Seuls les adultes qui connaissent les recommandations de sécurité doivent surveiller activement l’enfant sur un trampoline.
  • Permettez à seulement un enfant à la fois de monter sur le trampoline.
  • Ne faites ni culbute, ni saut périlleux sur le trampoline.